Abattage directionnel

L’abattage d’arbres à l’aide d’une scie mécanique est une activité qui n’est pas sans risque comme le démontre à chaque année le nombre de décès et de blessures reliés au travail en forêt. Il est illusoire de penser qu’on peut éliminer tous les dangers lorsqu’on abat des arbres, mais il est possible, grâce à une bonne technique d’abattage, des équipements de protection individuels et des connaissances sur le fonctionnement de la scie, de les réduire presque à zéro.

 

Les techniques de travail décrites ci-dessous sont tirées du document « Santé et Sécurité du travail en forêt – Abattage manuel » du Comité paritaire de prévention du secteur forestier. Elles doivent obligatoirement s’accompagner d’explications de la part d’une personne compétente.

 

Équipements de protection pour le travailleur

 

Les pièces de protection individuelles sont des équipements de protection passive, semblables à des coussins gonflables dans une auto. Ils protègent des risques qui viennent de l’extérieur comme un coup de scie ou une branche qui vous tomberait sur la tête. Le port de ces équipements n’exempte nullement de la nécessité d’éliminer les dangers ou de réduire les risques.

 

Ces équipements comprennent :

 

  • Le casque de sécurité;
  • L’écran facial (visière) ou les lunettes en polycarbonate;
  • Les protecteurs auditifs (coquilles ou bouchons);
  • Les gants ou des mitaines à un doigt avec protection de nylon au  dos de la main gauche;
  • Le pantalon avec des éléments de protection avant et arrière ou des jambières de protection amovibles;
  • Les chaussures de sécurité avec bouts de protection.

 

 

Dispositifs de sécurité de la scie à chaîne

 

La scie à chaîne possède plusieurs dispositifs qui empêchent de se blesser. On doit s’assurer de la présence et du fonctionnement de chacun d’eux.

image002

Forces réactives de la chaîne

 image004

Lorsqu’on utilise la partie inférieure du guide-chaîne, la scie à chaîne est attirée vers l’arbre. Par contre, lorsqu’on scie avec la partie supérieure du guide-chaîne, la scie est poussée vers l’arrière et peut faire perdre l’équilibre à l’utilisateur.

Il faut s’assurer qu’aucun obstacle n’entre en contact avec le bout supérieur du guide-chaîne. Si c’est le cas, le rebond vers vous est inévitable. Il est important de toujours garder le pouce sous la poignée avant; cela permettra, en cas de rebond, l’actionnement du frein de chaîne.

 

Préparatifs à l’abattage

 

Analyse de l’arbre et de son environnement

 image006

Voie de retraite et dégagement du pied de l’arbre

 

Étape 1 :

 

Dégager le pied de l’arbre suffisamment pour :

  • Travailler avec précision;
  • Réduire les risques d’accidents;
  • Rendre l’élagage et le travail plus facile.

 

Étape 2 :

 

Prévoir deux voies de retraite en diagonale vers l’arrière à 45° par rapport à la direction de la chute de l’arbre. La voie de retraite utilisée et à dégager est celle où l’on termine le travail. Le travailleur doit s’éloigner à au moins 2 mètres (6 pieds) dans sa voie de retraite.

 

Étape 3 :

 

Éliminer les tiges nuisibles situées dans la zone de chute de l’arbre pouvant occasionner des perches fléchies et des risques de rebond.

image008

 

Techniques de base d’abattage

 

Entaille de direction

 

Il existe plusieurs types d’entailles dont l’entaille ouverte, couramment utilisée. L’entaille de direction doit se pratiquer sur tous les arbres dont le diamètre est égal ou supérieur à 15 centimètres (6 pouces).

 

La jonction entre les deux traits de scie de l’entaille doit être parfaite. Il faut corriger au besoin.

 

Les conséquences de traits qui ne se rejoignent pas sont des arbres qui :

 

  • Tombent de façon imprévue dans la mauvaise direction;
  • Rebondissent de la souche, quelquefois vers l’abatteur;
  • S’immobilisent à mi-chemin de leur chute;
  • Se fendent (chaise de barbier) sur une partie du tronc;
  • Arrachent des fibres de la bille de souche et la dévalorisent.

 

 

Trait d’abattage

 

Le trait d’abattage doit se faire au moins à 2,5 centimètres (1 pouce) au-dessus de la pointe de l’entaille de direction.

image010

Rôle de la charnière

 

La charnière est constituée de la bande de bois qui reste entre le fond de l’entaille de direction et la fin du trait d’abattage. Elle maîtrise la chute de l’arbre et empêche tout mouvement latéral. La charnière remplit bien ces rôles à la condition que l’entaille de direction et le trait d’abattage soient faits avec précision.

image012

 

Lorsque l’abatteur effectue le trait d’abattage, il doit s’assurer de conserver en tout temps une épaisseur de charnière d’environ 1/10 du diamètre sur toute sa longueur. Aussitôt que l’arbre part dans la direction voulue, l’abatteur doit se retirer dans sa voie de retraite. Couper la charnière pendant la chute de l’arbre s’avère très dangereux.

trait

 

 

Réalisation d’une charnière

 

Étape 1 :

 

Faire d’abord la coupe supérieure de l’entaille de direction en s’assurant que la scie à chaîne soit toujours maintenue au niveau avec un angle d’inclinaison du guide-chaîne d’au moins 45°. Couper jusqu’à une profondeur du tiers du diamètre de l’arbre à abattre.

 

Étape 2 :

 

Pour réussir parfaitement le point de rencontre de l’entaille de direction, il faut :

  • Que le guide-chaîne soit de niveau horizontal ;
  • Commencer le trait inférieur par le point le plus rapproché de l’entaille tout en regardant dans le trait supérieur afin d’éviter un dépassement.

 

Étape 3 :

 

Faire le trait d’abattage au moins 2,5 centimètres (1 pouce) audessus de la pointe de l’entaille de direction.

 

 

Abattage directionnel

 

Les techniques indiquées ci-haut permettent d’abattre un arbre de façon sécuritaire. Pour le faire tomber précisément là où on veut, il faut :

 

  • Regarder dans le sens de la chute prévue;
  • Aligner la ligne de visée dans le sens d’abattage prévu, en utilisant le trait d’alignement sur la scie à chaîne ou la poignée si elle est perpendiculaire à l’arbre;
  • Effectuer l’entaille de direction et ensuite le trait d’abattage.

 

Pour en savoir plus

 

Vous voulez en apprendre davantage sur l’abattage directionnel ?

Vous pouvez vous inscrire à un cours de formation d’une journée et demie offert par l’AFPQ 03. Communiquez avec nous ou notre mandataire le Syndicat des propriétaires forestiers de la région de Québec, au (418) 872-0770.

 

Agence des forêts privées de Québec 03

3100, av. du Bourg-Royal

Beauport (Québec)  G1C 5S7

Tél. : (418) 664-0003 • Téléc. : (418) 664-0009

Courriel : afpq03@afpq03.ca